USF OMNISPORTS

La vie du club

“Avoir de l’ambition pour le club omnisports.
S’en donner les moyens.”

Vous avez écouté et approuvé les rapports d’activité et financier de l’USF Clubs Omnisports, il démontre que nos valeurs se traduisent en actes.Ils montrent un club, atypique, transversal, moderne, ouvert sur son temps.

Le sport est vecteur d’éducation, de citoyenneté, d’agir ensemble, d’insertion, de lutte contre les discriminations.

46 sections, 85 activités. Autant de creusets inventifs pour accueillir les 5 772 adhérents déjà touchés et bien d’autres.

PERSPECTIVES

Se projeter, s’engager, se rassembler…

“Pas facile en la période actuelle de se projeter, d’envisager des perspectives, de mobiliser sur des objectifs, de rassembler autour d’un projet.” Pourtant tout cela peut et doit aussi inciter à innover, à modifier le modèle d’activité pour rebondir.

Il s’agit aussi d’avoir la capacité de garder le cap du projet, de le préciser, de mettre en conformité action et valeurs,

Pourtant s’engager, chercher à rassembler, c’est grandir et faire grandir, s’ouvrir, accepter l’altérité et faire prendre en compte les diversités dont chacun est porteur, donner et recevoir, vivre pleinement sa citoyenneté, prendre et laisser sa place au collectif. S’engager, c’est ainsi faire vivre du sens, une philosophie de l’action.

Avoir de l’ambition pour le club omnisports. S’en donner les moyens.

Le bilan est important, et encourageant. Il montre des sections en capacité d’évoluer, de se remettre en question, de mesurer les besoins.

Comment pourrait-il en être autrement ?

Beaucoup de nos sections sont plus qu’anciennes, comment auraient-ils pu ainsi perdurer s’ils n’avaient pas su s’adapter ?

Résister sur les valeurs, porter des ambitions nouvelles, construire à chaque étape l’outil le plus adapté pour répondre aux besoins aux aspirations des adhérents, des habitants de notre cité.

Renforcer la proximité, interagir avec son écosystème. L’USF souhaite être à la hauteur des enjeux posés à ses sections.

Plus qu’un instrument, un catalyseur, un initiateur animé de la volonté permanente d’un travail collectif « ce que nous faisons le mieux, c’est ce que nous faisons ensemble ».

Capable de mettre en mouvement aussi bien les bénévoles que les professionnels.

L’USF va continuer, avancer avec ses sections et l’écosystème du Mouvement Sportif en suivant les évolutions inhérentes à la société.

Développement durable : quid des déplacements réguliers dans le cadre des compétitions ? Quid des équipements qui sont fabriqués à l’autre bout de la planète et dans des conditions qui ne respecte pas l’être humain et que nous renouvelons chaque année ? Quid du coût d’utilisation des équipements et des sources d’énergie utilisées ?

Quid de la situation financière, du coût de la vie qui augmente pourrons-nous répondre à la demande de tous les Fontenaysiens et plus particulièrement celles et ceux dans une situation précaire.

Le club omnisports du fait de sa transversalité, de la richesse de ses composantes, de la diversité des enjeux abordés, des domaines traités, de l’ampleur des besoins et des aspirations auxquels il peut apporter des solutions n’est-il pas un bel espace pour essayer ? Pour contribuer à construire des espoirs nouveaux ?

Avez-vous entendu parler de sport dans le cadre des élections ?

Si peu. “Et pour cause, l’accès au sport pour le plus grand nombre n’est toujours pas perçu comme un enjeu essentiel.”

Car le sport dans un club, à condition que ses contenus soient adaptés, est une source extraordinaire de plaisir, de lien social, d’émancipation et de formation citoyenne à tous les âges de la vie.

Pour apprendre, s’approprier son corps et son environnement, se donner les clés de sa propre éducation à la santé, l’enfant a besoin d’une pratique sportive encadrée par des professionnels.

Face à cette situation, la réponse des pouvoirs publics n’est pas à la hauteur et les 30 minutes d’activités physiques et sportives quotidiennes instaurées à l’école sont un leurre.

Aux dernières nouvelles le sport récupère un ministère à part entière en dehors de l’éducation Nationale. Cela lui permettra peut-être de lui redonner ses lettres de noblesse au sein du nouveau ministère des Sport/ Jeux Olympiques et Paralympiques.

L’USF avait justement expliqué que les valeurs du sport se construisent en appui sur des enjeux de santé, d’inclusion, d’égalité, d’intégrité physique, et de sociabilité centrée sur l’être humain.

LE PASS SPORT pourrait être aussi un levier. Si identique au pass Culture.

Celui-ci né de la volonté, affirmée lors de la campagne présidentielle 2017, de mettre à disposition des jeunes un nouveau dispositif favorisant l’accès à la culture afin de renforcer et diversifier les pratiques culturelles, en révélant la richesse culturelle des territoires.

Le pass Culture donne aujourd’hui toute sa place à la culture pour la jeunesse en lui permettant d’aller à sa rencontre et de s’émanciper.

Le pass sport c’est 50 € / an sous conditions de ressources de 6 à 17 ans.

Le pass culture c’est un total de 500 € / jeunes de 15 à 18 ans sans conditions de ressource.

Sport/ Jeux Olympiques et Paralympique :

L’USF avait justement expliqué que les valeurs du sport se construisent en appui sur des enjeux de santé, d’inclusion, d’égalité, d’intégrité physique, et de sociabilité centrée sur l’être humain.

LE PASS SPORT pourrait être aussi un levier. Si identique au pass Culture.

Celui-ci né de la volonté, affirmée lors de la campagne présidentielle 2017, de mettre à disposition des jeunes un nouveau dispositif favorisant l’accès à la culture afin de renforcer et diversifier les pratiques culturelles, en révélant la richesse culturelle des territoires.

Le pass Culture donne aujourd’hui toute sa place à la culture pour la jeunesse en lui permettant d’aller à sa rencontre et de s’émanciper.

Le pass sport c’est 50 € / an sous conditions de ressources de 6 à 17 ans.

Le pass culture c’est un total de 500 € / jeunes de 15 à 18 ans sans conditions de ressource.

Pourquoi pas un PASS SPORT à l’identique ?

Pour garantir un sport accessible au plus grand nombre et un véritable service public, L’USF réaffirme quatre conditions indispensables :

Des contenus inclusifs et solidaires,

Du temps libéré pour pratiquer et s’engager,

La fraternité et le refus des discriminations et enfin le principe de La laïcité inscrit dans la Constitution.

Nous continuons, en conservant le club au cœur, et le relationnel au centre.

Gilbert VAUTHIER – AG USF 2021 – 21 mai 2022

Les membres du bureau exécutif de l’USF

Les membres honoraires

Les salariés du siège

Publications

PV de l’assemblée générale 2020 – 5 juin 2021